Accueil >> La FAQ >> Y a-t-il des risques de rejet de l’implant ?

Y a-t-il des risques de rejet de l’implant ?

Non, car il ne s’agit pas d’une greffe mais d’une consolidation osseuse qui s’apparente à une « soudure », appelée « ostéo-intégration ». Au cours de cette phase, il peut arriver qu’un implant ne se consolide pas (2% des cas d’après les études cliniques) ; l’implant est alors retiré puis remis en place huit semaines plus tard, avec succès. Un examen est pratiqué systématiquement avant l’intervention afin d’évaluer la faisabilité de l’implant, d’où la nécessité d’un scanner de l’ensemble de la mâchoire, pratiqué au CEID.